Follow @PG_Birganj Tweet

E3 2009 : notre bilan

salon du 2au 4/06/2009 à Los Angeles

Vous avez pu lire nos attentes lors de notre dossier pré-E3 sur notre PG Mag du mois de Mai. On savait déjà qu'on ne retrouverait pas les insipides E3 2007 et 2008, mais on savait aussi que l'on ne serait pas en présence d'un show lumineux et "boobie". Mais le contenu s'annonçait relativement riche, même si on avait déploré cette culture de la presse web qui tend à démystifier absolument toute annonce. Cet E3 était-il donc surprenant malgré tout ?

Une impression de "déjà vu" ?

Cette année, tout était sur le jeu, pour le jeu. Une avalanche de titres était proposée, communiquée et mise en avant. Mais la première chose qui nous a frappé dans l'ensemble, c'est le peu de nouveautés réellement lâchées. Déjà, parce que la majorité des nouveautés étaient annoncées une, deux voir trois semaines en avance et ce, souvent de manière officielle. Pourquoi cela ? On a beau retourner le problème dans tous les sens, on ne capte pas trop l'intérêt de retirer des surprises lors d'un show tel que l'E3. Surtout que la date était suffisamment annoncé pour montrer l'ambition et le travail des éditeurs auprès de leurs actionnaires. La question reste donc posée mais, cela a donc atténué beaucoup de puissance aux jeux dévoilés.

Peu d'éditeurs-tiers ont été mis en avant, il n'y a qu'EA, Ubisoft, Konami et Square Enix qui ont eu droit à une présentation scénique. Et dans le lot, on n'a pas vraiment de nouveautés surprenantes, à part pour Konami qui nous a dévoilé que son Lord of Shadows présenté l'an passé est un Castlevania supervisé par Kojima Productions ! Sauf que l'annonce a été grillé d'une journée. Ca reste toutefois une surprise du salon.

Au delà donc d'un manque total de surprise et de nouveautés, nous avons aussi retrouvé plusieurs jeux qui avaient déjà fait la Une de l'E3 dernier ! Et il y avait pas mal de doublons mine de rien. On va mieux voir les jeux marquant de cet E3 en les séparant comme "nouveautés" et "récidivistes"...

Nouveautés

Mass Effect (EA)

Mass 2 était un des jeux les plus attendus de l'E3 car EA et Bioware entretenaient le mystère. Pour une raison qui nous échappe, les gens pensaient que Sheppard était mort. Bien sûr que non. Vous reprendrez votre save et hop, le Sheppard repart en guerre. Car le mec est un peu dingue puisqu'il va partir dans une mission suicidaire et va insister pour avoir auprès de lui, un ancien voleur peu digne de confiance : Thane, un Geth, nouvelle race peu recommandable.
Et vous savez quoi ? C'est tout ce qu'on a appris... Nous n'avons même pas un synopsis digne d'intérêt. Sheppard repart en mission sur son vaisseau avec un ancien voleur... Super. Point de vue gameplay, il va reprendre la célèbre recette du "toujours plus", où l'action sera encore plus soutenue au niveau des gunfights, et ce qui a été dévoilé montrait un affaiblissement du côté "RPG" où les attaques mentales et autres variétés étaient complètement mis en retrait.
En revanche, on pourra donner des ordres concrets à nos compagnons, en espérant pour élaborer des tactiques poussés et être plus efficace au combat. Les cinématiques sont toujours aussi "géantes" avec des dialogues de plus en plus vivants et instinctives. La présentation se terminant sur un choix cruel : se barrer de son vaisseau coupé en deux ou sauver le pilote "Joker" en risquant sa vie ? Au moment de la coupure, Sheppard voit une espèce de gaz s'échapper de sa tenue pendant que Joker se voit expulser de son débris de vaisseau. Du grand spectacle, mais on en saura pas de plus sur le synopsis. Du coup, tout ce que l'on sait se résume à "Mass2, c'est Mass 1 en mieux". On va aller loin.

Sortie : Janvier 2010

Star Wars : the Old Republic (EA) Projet très ambitieux dévoilé en fin d'année dernière, le MMO KOTOR restait encore discret. Et, encore ce fameux BioWare se lâchait pour l'E3. Selon eux, l'histoire est trop mis en retrait sur les nombreux MMO du marché. Et ici, on a appris que chaque avatar avait sa propre histoire à définir. Ainsi, des choix cruciaux (en ligne ne l'oublions pas) seront à faire pour évoluer différemment votre aura mais aussi l'histoire. Que ce soit par des actions, ou par des paroles. L'importance a été accordé aux PNJ, mais aussi aux dialogues. Absolument tous les persos seront doublés ! Les PNJ, mais aussi chaque avatar ! En fait, chaque classe a une histoire avec de multiples fourches et on nous a montré des essais de Bounty Hunter, ainsi que de convoyeur de fonds à la Han Solo. Chaque style a donc ses caractéristiques premiers. Si le premier est lourdement armé et bien protégé, le second est plus agile et peut se couvrir comme n'importe quel TPS et affubler de headshots ses ennemis au pistolet laser. Ces persos donc pourront interagir entre eux évidemment mais pourront même interagir avec les PNJ et ne pas se contenter des dialogues par défaut. C'est assez "énorme". En fait, Old Republic, ce n'est pas un MMO comme les autres... C'est KOTOR avec des milliers de joueurs.

Sortie : 2010

Battlefield : Bad Company 2 (EA) Il n'a pas été longuement présenté, mais Bad Company 2 est typiquement le genre de jeu sur qui il faudra compter cet automne. L'humour badass sera encore plus présent que jamais, tout comme les destructions de décors blancs de la neige de l'Alaska. Il faudra espérer qu'on ait pas de missions sans nos compagnons car c'était un passage d'un ennui profond dans le premier volet...

Sortie : Octobre-Novembre 2009

FIFA 10 EA a voulu présenter son FIFA 10 lors de l'E3. Evidemment, on est pas surpris, chaque année on a du FIFA. Après une bonne année 2009, EA a affirmé avoir écouté les joueurs et va modifier plusieurs choses. Déjà, moins de contrôles de balle afin de fluidifier le jeu, ainsi qu'une plus large panel de mouvement pour contrôler le ballon dans les airs par exemple et plus de facilité à reprendre de volée. L'éditeur a affirmé qu'il y aurait moins de "tirs sur le poteau" que l'on qualifiera de "bizarre". Il faut espérer que ce soit des tirs plus contrôlables et non plus assistés. La défense devrait aussi être plus agressive au niveau des tacles et dans les relances précipitées avec possibilité de dégager en faisant un retourné. Une nouveauté qui semblait plaire au studio, c'est le duel épaule contre épaule qui sera mieux rendu et où il y aura un vrai duel où chacun peut récupérer le ballon juste en pressant. Il faudra que le joueur maintienne le bouton adéquat pour espérer gagner le duel.

Sortie : Octobre 2009

RockBand : Beatles Présenté à la conf' Microsoft avec pour invité McCartney, Ringo Star, Yoko Ono et la femme de Harrisson qui étaient là juste pour la promo, Rock Band : Beatles n'a pas grand chose de surprenant puisqu'il s'agit d'un énième spin-off. Harmonix a toutefois retranscrit au mieux les différentes époques des Beatles dont la partie hippie psychédélique où les développeurs ont pu s'éclater à retranscrire des ambiances visuelles réussies. Toutefois, ce spin-off ne permettra pas de télécharger des morceaux de la série. Il est à part.

Sortie : 9 Septembre 2009

Assassin's Creed 2 (Ubisoft) Présenté à la conf' de Sony car jouissant d'une compatibilité avec le jeu PSP, Assassin's Creed 2 s'est enfin montré en mouvements. On a pu voir des foules grandes et variablement animées dans Venise, ainsi qu'un travail architectural splendide, bien que probablement enjolivé. On peut encore croiser les doigts pour montrer des disparités dans les classes sociales italiennes car tout ce qu'on a vu était très ornementé. Malheureusement, posé à terre, le nouveau héros avait des animations très très proches d'Altaïr : assez rigide et surtout dirigiste malgré de nouveaux mouvements comme "prendre l'arme ennemi" ou attaquer depuis une botte de foin. On a quand même le sentiment que le gameplay n'a pas bougé d'un poil, malgré des ajouts comme les ailes de DeVinci qui se trouvent sur quelques toits on ne sait comment. C'est un jeu qui est beau, avec beaucoup d'élégance mais le gameplay tend à se répéter avec exactitude.

Sortie : 17 Novembre 2009

Red Steel 2 (Ubisoft) Malgré une présentation ultra pompeuse (l'éditeur n'a pas hésité à comparer le jeu à Akira, Gunnm ou du travail de F.Miller), les premiers retours de Red Steel 2 semblent plutôt bons. Exclusivement jouable avec le Motion Plus (vendu avec), le soft semble bien maniable et instinctif, même si l'avancée du jeu semble plutôt mettre en avant les combats au sabre histoire de profiter des différents mouvements proposés. Maintenant, il va falloir espérer que tout ne se repose sur cette Motion Plus et qu'il y ait un bon travail de level design et de structure narrative. C'est à dire, dépasser le stade de démo technique une bonne fois pour toutes.

Sortie : Automne 2009

TMNT : Turtles in Time Ubisoft a officialisé seulement le remake de Turtles in Time, initialement sorti sur Snes. Rien de bien surprenant donc, c'est exactement le même jeu mais en 3D, très semblable à Bionic Commando Rearmed.

No More Heroes 2 Distributeur occidental de NMH, Ubisoft devait s'occuper de parler du jeu. Il n'y a rien eu. Le héros attaquera avec deux sabres lasers et devra se re-tapper tout le classement pour une raison inconnue. On imagine que Grasshopper s'occupera de présenter le jeu au TGS.

Metal Gear Solid : Rising (Konami) Kojima a tenu le coup et a pu couvrir son jeu pour l'E3 sans fuites. Le prochain MGS s'appelle Rising et se jouera sur PS3, 360 et PC ! Une première pour un Metal Gear. Mais, on a rien vu, su du jeu. Mais jouant avec Raiden, il y a de fortes chances que le soft soit un jeu d'action, type beat'm all comme l'atteste le nouveau slogan "Action, Lightning, Bolt". Kojima sera uniquement producteur.

Sortie : 2010

Metal Gear Solid : Peace Walker On aurait pu le caser sur la page "Sony" puisqu'il est exclusif à la PSP, mais on le case ici pour enhcainer avec Rising. Un deuxième MGS a donc été annoncé avec Big Boss comme héros où celui ci ouvre Outer Heaven. On a pu voir des séquences in-game pour celui-ci où on retrouvera de l'infiltration mais où on voit aussi pas moins de quatre Big Boss en même temps ! Si ça n'a pas été dit, on pense à du co-op en ligne. MGS Ops a cartonné pour son jeu en ligne justement. Pour cet épisode, Kojima est producteur, réalisateur et game designer.

Sortie : début 2010

Castlevania : Lords of Shadow Konami n'avait pas menti en promettant des surprises. Et dans le lot, on a appris que Lords of Shadow était un Castlevania 3D. Le truc est qu'il est supervisé par Kojima Productions, bien que développé par les madrilènes de MercurySteam. Le fouet sera bien de retour avec des boss géants à l'ancienne. C'est une nouvelle direction après Koji Igarashi. Mais il faut espérer qu'il s'agisse bien d'un Castlevania et pas d'un de ces jeux qui sont à 90% modifiés en cours de route pour devenir autre chose (ce qui se fait bien plus souvent qu'il n'y parait)... MercurySteam est censé y travailler depuis l'an passé quand même.

Sortie : 2010

Modern Warfare 2 (Activision) C'était apparemment le fer de lance d'Activision qui a pu se payer une présentation à la conf de Microsoft. Comme CoD4, le jeu est truffé d'évènements in-game explosifs et particulièrement dynamiques, avec quelques séquences assez hors-norme comme gravir une montagne à l'aide de piques. Néanmoins, le jeu est, d'un point de vue gameplay, très très trop proche du premier épisode. Que ce soit pad en main, du moteur physique ou de la fréquence des scripts, ça semble bien trop proche et surement qu'on éprouvera absolument pas la même sensation qu'au moment de CoD4, véritable claque d'intensité et de mise en scène. Nous serons en terrain connu.

Sortie : Novembre 2009

Singularity Singularity est un titre bien étrange. Annoncé vite fait l'an passé (car Activision avait boycotté le salon), c'est un jeu qui a été largement dévoilé à la presse mais qui n'a que très peu de communication publique... Ce FPS vous permettra de contrôler le temps grâce à une espèce de GravityGun à la H-L². On pourra faire vieillir prématurément les ennemis ou même rajeunir, ainsi que des objets. Si le concept est théoriquement alléchant, la réalité est que c'est un jeu terriblement scripté où chaque objet modifiable sera marqué d'une surbrillance affreuse et sera obligatoire. Le héros pourra traverser le temps mais là encore, en suivant le scénario... S'il y a bien un thème qui est propice à la liberté jouissive c'est bien le "contrôle du temps" et pourtant, le titre de Raven semble très standardisé et assisté dans sa mise en forme... On l'attend pas vraiment.

Sortie : Octobre 2009

Wolfenstein Encore un jeu de Raven Software qui semble revenir au top cette année. Il a, cette fois, la responsabilité du premier FPS 3D de l'histoire vidéoludique. Problème, ce qui était novateur dans le passé, est standard dans le présent. Et Raven n'a pas l'air d'avoir sur renouveler la série et surtout le genre. Wolfensetin s'apparente plus à un FPS bien standardisé dans lequel on a pu insuffler l'univers fantastico-historique de la série originale. Dans le meilleur des cas, ce devrait être "efficace".

Sortie : 7 Août 2009

Blur Annoncé en grandes pompes par Bizzare Creations (PGR), Blur n'a pas encore convaincu grand monde. Si le concept semble fourre-tout (conduite arcade bourrine + items à la WipEout + belles bagnoles à la PGR) mais avant tout pour le fun (pas pour rien que le multi est mis en avant avec un centre de partage), la mise en forme semble encore bâtarde et le jeu semble mal équilibré au premier abord. Trop "premier degré" avec des items de types mines, boucliers qui sentent le déjà-vu et pas assez l'extase de conduite.

Sortie : Automne 2009

Tony Hawk Ride Un des plus beaux pétards mouillés. Tony Hawk n'a même pas été clairement révélé, et encore moins en action. Un vulgaire teaser promo et la présence sur scène de Tony Hawk... Du coup, on sait toujours pas comment le jeu sera.

Sortie : Automne 2009

Aliens VS. Predator 3 (Sega) Les premières images d'AVP3 ont été révélés et c'était de toute beauté. Les présentations in-game, en revanche... Nous avions un jeu où il fallait locker pour sauter... (Predator ou Alien) Il faut évidemment locker pour tirer et du coup, avec des commandes aussi assistés, la brutalité ne risque pas d'être au rendez-vous. Pourtant Rebellion est le développeur du jeu original alors espérons que toutes ces aides puissent être retirés sinon, nous jouerons un Predator ou un Alien comme on dirige un automate.

Sortie : Automne 2009

Bioshock 2 (2K Games) Evidemment la suite de Rapture était présente mais pas pour parler solo, mais Multi. On rappelle que le multi se passera avant le premier jeu. Vous serez un des "cobayes" pour utiliser l'ADAM et vous serez alors un des acteurs qui a participé à la déchéance de Rapture. Dit comme ça, ça parait alléchant, mais dans la forme tout pointe vers un vulgaire Deathmatch. Vous aurez votre habitant de Rapture personnalisable, avec armes et plasmides upgradables en fonction de vos scores. Vous pourrez programmer les tourelles pour vous aider (sans les mini jeux chiants). Le truc est que dans la mise en forme, on dirait pour l'instant 10 pauvres glandus sur une map géantes et donc qui doivent plus passer leur temps à se chercher. Pas sûr qu'un deathmatch de la sorte soit une nécessité au jeu, même s'il est camouflé par trois lignes de synopsis.

Sortie : Octobre 2009

Les récidivistes

Dragon Age : Origins On se demande ce qu'aurait valu EA sans Bioware puisque le studio récemment acquis était encore là pour présenter une nouvelle fois Dragon Age. On rappelle que le jeu est terminé sur PC et donc les nouveautés pour ce Baldur's Gate a plus grosse échelle concernaient les consoles. Pour un jeu aussi riches en magies, personnalisation, et divers pointages, les versions consoles ont montré des signes d'encouragement avec des raccourcis personnalisables et des switchs tout simple. En même temps, Sacred 2 a récemment montré qu'on pouvait bien optimiser un hack'n slash PC sur consoles.

Sortie : Septembre 2009

Splinter Cell : Conviction L'autre jeu important d'Ubisoft était le grand retour de Sam Fischer, annoncé il y a déjà deux ans ! Le jeu a forcément changé et il a fallu attendre plusieurs années pour avoir quelque chose d'à peu près convaincant. On a eu du gameplay dévoilé et non des cut-scènes (comme il y a deux ans) où Sam devra espionner et infiltrer à travers la ville. Le gameplay global se démarque par le fait que sam pourra devenir fugitif et donc devra se planquer, soit il deviendra le chasseur où il devra filer ses ennemis avant de s'en occuper dans la rue. L'infiltration prend enfin un réel sens chez Splinter Cell ne se résumant pas à des bâtiments anormalement sombres où un coin de mur servait de planque... L'interaction avec les objets a été conservé pour tenter d'offrir un max de possibilités au joueur pour éliminer ses ennemis. Espérons que ça ne soit pas trop scripté et que l'on soit libre de nos actions.

Sortie : Fin 2009

Bayonetta Encore présent, Bayonetta ne nous a rien appris de nouveau, étant simple action massif. Néanmoins, on appréciera une animation très souple de la protagoniste qui, pad en main devrait donner la sensation de légèreté.

Sortie : Automne 2009

Borderlands Borderlands était encore présent (deuxième E3, mais annoncé en 2007) cette fois avec son tout nouveau look décidé après trois ans de développement, dévoilant que l'équipe ne sait pas du tout où aller... Tout est axé sur la customisation des armes mais... c'est tout ? Franchement, oui, c'est tout. S'il est maitrisé (ce qui est loin d'être évident), il constituera d'une bonne aventure. Mais le jeu souffre déjà d'un manque d'ambition et ne s'assume déjà pas... On l'attend pas vraiment.

Sortie : Automne 2009

Mafia II Mafia II était présenté in-game sur une mission qui tourne au vinaigre entre fusillades en couverture puis fuite en voiture où tout est magnifique et très vivant. Ceci dit, est-ce surprenant, dans les faits ? Pas vraiment non. Le genre de jeu qui s'apprécie sur la longueur.

Sortie : 2010

D'autres jeux ont été annoncés ou montrés en vrac, mais soit on avait rien vu, soit on en avait déjà trop vu et on s'est axé sur ce qui a été important. Dans l'ensemble, très peu ont mis une claque ou ont surpris car souvent on savait à quoi s'attendre et dans d'autres cas, rien n'a été concrètement montré. Beaucoup de promesses avec beaucoup de démos de développeurs dans les nouveautés et donc assez limités.

Microsoft veut jouer sans pad

Microsoft a été grillé dans l'actu avec sa fameuse caméra qui retranscrit tous les mouvements, mais il restait à confirmer. De plus, le constructeur n'avait pas vraiment annoncé des projets et vu que le suivi de Fable II n'était pas terminé, le constructeur ne pouvait compter Lionhead, ni sur Ensemble Studios qui est tout juste licencié, plus de Bizzare racheté l'an dernier... D'un point de vue software, l'avenir était lou pour Microsoft... La conférence a voulu nous montrer le contraire.
A la chaine La conférence n'a pas trainé et a été un enchainement de jeux soit dévoilés par trailers, soit joué sur place. Pas de chiffres, pas de politique, que dalle, que du jeu. Toute une partie de la conférence s'est axé sur du multi-support, ce qui a provoqué un certain doute... Modern Warfare 2, joué sur scène, Rock Band Beatles, présenté via vidéos, Tony Hawk Ride qu'on a rien vu du tout et Splinter Cell, bien dévoilé. La conférence Microsoft a surtout lancé, et c'est lui qui s'en est le mieux sorti sur ce point, un côté très people lors de l'E3. Jugez plutôt : Yoko Ono, Olivia Harrison, Georges Harrison et Ringo Star pour les Beatles, Tony Hawk himself pour son propre jeu, ainsi que Steven Spielberg qui est venu uniquement pour soutenir le Projet Natal. Ubisoft a, lui, accueilli un autre grand monsieur du Cinéma : James Cameron et Activision a fait venir Eminem et Jay-Z. Du beau monde quoi, même s'il n'ont servi qu'à promouvoir, ça fait partie du jeu.

Si ça sert concrètement à rien, ça a permis d'en mettre plein la vue et et faire passer un petit côté "Show" que l'on a pas vu lors de cet E3. L'autre partie qui nous intéresse était les "Xbox Only". Microsoft a en fait plutôt été léger en nouveautés contrairement à la première partie "multi supports". Car, le seul gros projet "only" c'est Forza Motorsports 3. Évidemment, ce n'est pas n'importe quel jeu me direz-vous. On annonce plus de 400 caisses pour 35 circuits différents graphiquement toujours aussi réussis, dont une vue intérieure vraiment précise. Forza 3 a déjà conquis les fans, ce qui n'était pas bien compliqué mais au moins, on ne l'attendait pas vraiment.

Alan Wake s'est vu offrir une démo jouable mais uniquement par les développeurs. Ca faisait flipper et contrairement ce qui a été dit, il faudra buter des fantômes au fusil... Quoi ? mais des fantômes ça ne se bute pas au fusil ! Si ça se bute au fusil, mais dans les rêves d'Alan car la partie jeu "peur+action" est un ensemble de cauchemar d'Alan Wake. C'était bien foutu avec de beaux jeux de lumière. Mais, la démo était loin d'être grandiose. Le jeu s'annonçant plutôt contemplatif, pas sûr qu'une telle séquence unique était un choix pour l'E3.

Halo 3 : ODST a été montré aussi en démo jouable par les développeurs. Mais le jeu était d'une mollesse ahurissante avec très peu d'ennemis à l'écran et le plaisir de griller un avion avec un missile... On a connu bien mieux et surtout comme présentation publique, c'était assez horrible. Ca a terminé vers un teaser à l'arrache de Halo : Reach. Qu'est ce que c'est ? On en sait rien du tout. Très utile...

On nous a aussi annoncé le fameux Left 4 Dead 2, déjà auréolé de l'annonce la plus détesté des anales du jeu vidéo (avec plus 23 000 joueurs qui appellent au boycott sur Steam), puisqu'en même pas un an et demi, Valve rompt ses promesses de suivi comme il l'avait fait avec TF2 et se permet même de piquer le travail d'un moddeur. De plus, le jeu ne semble pas subir de changement radicales... Une mise à jour aurait pu ajouter tous les nouveaux éléments de gameplay, à part la nouvelle map qui se déroule au grand jour.

La fausse annonce était l'arrivée de Hideo Kojima pour annoncer Metal Gear Solid : Rising. Pourquoi fausse annonce ? Car elle a été faite lors de la partie "Xbox Only" de la conférence laissant croire que le jeu était une exclu. Il n'en sera rien et de toutes manières, rien n'a filtré du jeu à part un teaser de 20 secondes de deux images fixes.

Natal en train de naitre

La fin de la conférence était évidemment axé à cette fameuse caméra appelée Natal. Le joueur peut alors interagir avec le virtuel sans pad. La caméra va filmer le corps du joueur et peut donc interpréter des mouvements comme étant des interrupteurs analogiques. Malheureusement, natal n'est encore qu'un prototype et juste quelques exercices de style ont été montrées où l'on lance des balles ou l'on balance de la peinture. Ca semblait bien marcher mais les limites ludiques semblent assez évidentes, sauf si la caméra est couplé à un pad... Mais Microsoft assure que l'avenir c'est de "jouer sans pad", donc le projet Natal n'a pas l'air d'être conçu pour maximiser les interactions du joueur, mais se veut le successeur du pad classique. On va en douter puisque depuis 20ans on cherche à remplacer la souris par le tactile (entre autres) et notre souris est toujours là. Microsoft devra donc bien changer sa politique pour pousser les développeurs à combiner un pad et une caméra car les deux peuvent effectivement faire des ravages.

Une démo en closed-door sur un extrait de Burnout a été fait. Il faut simuler un volant dans les mains et appuyer sur une pédale invisible pour accélérer ou freiner. Cela semblait bien marcher selon la presse américaine. Seulement, niveau sensations ça ne risque pas d'être le top (en fait c'est inexistant puisqu'il n'y a pas de support physique)... Vous voyez jouer à un jeu de caisse sans rien dans les mains sans vibreur ? Un FPS, vous allez mimer les gestes de flingue ? Non. Natal peut donc être un excellent complément. Mais Microsoft ne semble pas l'entendre ainsi et il y a donc un décalage fond/forme qu'il faudra régler d'ici sa sortie en 2010.

Enfin, Molynneux était quand même présent pour montrer une autre démo technique qui s'appelait Milo. Il s'agissait d'un gamin polygonné qui entretient une discussion avec un joueur physique par l'intermédiaire de la fameuse caméra Natal. La vidéo (pas en direct) était bluffant et plutôt flippant car criant de vérité. Mais, nous devrons croire sur parole la vidéo car ce genre d'IA existe déjà en version tapé sur le web depuis plusieurs années et c'est quelque chose de plutôt limitée. De plus, si textuellement nous n'avons pas réintégré ça dans un jeu, ce sera difficile de le faire pour cette version vidéo. Les plus optimistes espéreront que ce système s'applique dans un RPG pour parler avec les PNJ, les plus défaitistes n'y verront qu'un mini-game inutile. Dans les faits, cette démo technique fait partie d'un jeu selon Molynneux où il y aura Milo mais aussi sa sœur Milly.

La conf' Microsoft était donc plutôt équilibré avec du multi, du only et une grosse annonce hardware. Mais, on ne peut pas s'empêcher de penser que très peu de nouveautés était présent. Seul Forza 3 assure du coté software, Alan Wake étant trop incertain (ce qu'on a vu était trop peu et le jeu n'est même pas sûr d'arriver pour la fin d'année). Halo 3 : ODST a été très très mal présenté et l'annonce de Reich a servi de bouche-trou. Enfin, le Projet Natal n'est qu'un prototype et c'est donc un ensemble de promesses qu'il faudra tenir. Mais on peut affirmer, sans se tromper que ça ne remplacera pas un pad et que de ce que l'on en a vu, ça semblait (pour l'instant) bien servir pour les mini-games. A Molynneux de nous prouver qu'il est capable de concevoir un jeu complet avec. Navigation

Nintendo a mangé des champignons

L'an passé, Nintendo nous avait sorti un E3 extrêmement médiocre avec comme clé de voute Wii Music, couplé avec un blabla soporifique d'Iwata. Difficile de faire pire. Nintendo a donc dû relever la tête et essuyer des grossièretés de communication sur leur public hardcore.
"Mario 4D" : l'accroche marketing ultra bidon Comme l'an passé, c'est Cammy "je découvre les jeux en direct" Dunnaway qui ouvrait le show. Cette année, ce fût une succession de jeux à la vitesse de l'éclair. C'est, en fait, la conférence la plus courte des trois constructeurs. Ca a commencé avec un vieux trip sur la 2D, la 3D mais on a jamais joué encore en "4D" nous clame Dunaway... Elle nous dit "retenez bien le chiffre 4, chiffre clé du nouveau Mario"... Ouaah nouveau concept donc pour le plombier on se dit. Puis ça enchaine, le premier Mario en co-op ! Initulé New Super Mario Bros. Wii reprend le style classique de Super Mario Bros, et par extension du jeu DS, en scrolling horizontal, bien que modélisé en 3D. Le truc est que ce jeu de plate-forme se joue jusqu'à 4 simultanément. Malgré cette nouveauté, la présentation est succincte puisque le level 1-1 est joué en direct à 4 (Mario, Luigi et deux Toad) en à peine une minute. Franchement, pourquoi pas ? Le côté old-school ravira certains, tandis que d'autres trouveront la ficelle très grosse et facile. M'enfin, à ce stade, on a pas compris le trip de la "4D" de Dunaway, si ce n'est que ça a accroché les esprits. Pendant 20 secondes. Bizarrement on a vite enchainé sur l'autre rumeur d'avant le show : Wii Fit Plus. Rien de transcendant, on partagera ses données sur le web et des mini jeux vous feront travailler dans la bonne humeur. Un add-on quoi.

C'est une drôle de sensation, cette conférence arrive à enchainer les annonces encore plus rapidement que la conf' de Microsoft et Reggie Fils-Aimé se ramène pour vanter les mérites du Motion Plus avec différents exercices en direct comme d'habitude on va dire... En fait, toute la conférence va très vite s'enchainer et on échappera pas au discours de la DSi qui est très varié où on nous a présenté des jeux très variés type casual et un GTA-like en 3D : COPS. Difficile de cerner l'approche du constructeur qui a surement voulu y aller franco et à part le somnifère abulant qu'est Iwata nous présentant un nouveau accessoire qui mesure les signes vitaux de votre corps, on s'est demandé ce qu'il était venu faire... Le but était véritablement de montrer que sur Nintendo, c'est du jeu pour tout le monde, mais surtout du jeu en quantité. D'où cette succession rapide. Sauf que finalement, on a pas vu grand chose de nouveau puisqu'on nous a représenté Mario & Luigi RPG 3, ainsi qu'un énième Mario VS DK sur DSiWare...

Tentative de récupérer ses fans durs On commençait à bien s'emmerder quand, tout à coup, tadaaam Mario Galaxy 2 est annoncé ! Le chiffre "4" signifie surtout qu'il y avait 4 Mario de "nouveau". La réponse aux fans absolus de la marque ? Difficile de résister à Mario Galaxy en fait... Mais les plus accrocheurs affirmeront que Mario a toujours renouvelé son gameplay à chaque épisode... Ce qui ne semble plus être le cas, désormais. Enfin, c'est avec une petite présentation de trois jeux d'éditeurs-tiers (dont deux rail-shooters et un FPS : Resident, Dead Space et The Conduit) que Nintendo a tenté de convaincre que la Wii intéressait les tiers. On a pas été convaincu avec ces trois courtes vidéos de jeux que l'on connaissait déjà.

La conf' a terminé sur, enfin, quelque chose de plus surprenant. Un nouveau Metroid ! Autre surprise : développé par Team Ninja soulignant la volonté de la firme d'être capable de travailler avec d'autres studios de renom mais aussi de renouveler ses licences. Metroid reviendra à une vue extérieure. Si les premières montrent un jeu "bourrin", il faudra croiser les doigts pour avoir de la bonne vieille exploration dans des niveaux labyrinthiques. Une chose est sure, le jeu se voudra plus scénarisé que l'accoutume.

Cette dernière bonne note nous a fait terminé la conférence avec le sourire même si on est conscient que Nintendo semble trouver des limites à renflouer sa Wii de jeux complexes. Pour preuve, Shigeru Miyamoto n'a rien dévoilé du tout et a seulement suggéré (dessin conceptuel à la main) qu'il présenterait le prochain Zelda à l'E3 prochain ! 2009 semble être une année de transition pour Nintendo pour retrouver son public traditionnel et enfin trouver un bon équilibre vidéoludique.

Sony : puissance PSP

Sony n'avait pas grand chose à prouver pour cet E3 car fidèle à son habitude, la majorité des jeux étaient annoncé depuis minimum 6 mois mais devait confirmer certaines rumeurs. Chose qui a été faite sans problèmes en toute efficacité.
Une PS3 qui s'éparpille de trop Sony était conscient que sa formule de l'an passé marchait assez bien en utilisant le concept de clips vidéos permettant de transiter tout en lâchant une certaine exhaustivité de jeux et donc c'est sans surprises que l'on eut droit à la même formule. Conscient des capacités de ses studios internes, Sony n'a dévoilé aucun jeu multi mise à part Assassin's Creed mais justifié par une comptabilité PS3-PSP. Tout le monde en a pris plein la gueule par la beauté et la fluidité d'Uncharted 2 comme amuse-gueule. Même si on sait à quoi s'attendre avec ce jeu, on a réussi à nous appâter avec de la démo in-game. Sony a voulu marqué le coup en premier lieu avec les jeux qui seront dispo pour la fin d'année. Ce qui est inquiétant car à part Uncharted, nous n'avons eu que MAG, le jeu à 256 joueurs en ligne. On nous dévoilait des maps très grandes et la démo montrait une stratégie certaine. Mais pour le jeu en ligne, on sait tous qu'il est difficile de tomber sur des parties intelligentes... Ce qui fait que MAG ne peut pas convaincre même si les développeurs présents justifiaient absolument toutes leurs décisions, pad en main. Ca sent le projet investi mais la mise en forme est difficile à juger en l'état actuel des choses.

Déjà, le premier constat est que cette fin d'année, en terme d'exclusivité PS3, ça risque d'être très léger. Trop léger. Car seuls Uncharted 2 et MAG sortiront en fin d'année. Les God of War III, Heavy Rain, Eye Pet ou White Knight Story ne sortiront qu'en 2010, sauf avancé. On peut encore espérer WKS car étant un jeu japonais au public restreint, il était peu recommandable de le montrer à l'E3. Tout comme Demon's Souls d'ailleurs, tous deux édités par Sony. Mais dans les faits, les nouveautés et réelles nouveautés PS3 se limitent à deux jeux pour la fin d'année. Beaucoup trop light.

GoW III s'est évidement illustré de fort belle manière mais connaissant les mécaniques de jeu par cœur, on ne peut pas dire que la surprise était là, même si la qualité "brutale" sautait aux yeux. Heavy Rain ne fût pas présenté lors de la conf, mais en closed door. On sait à quoi s'attendre donc on va pas épiloguer là dessus, d'autant que Cage ne veut rien révéler d'un point de vue scénaristique pour laisser la surprise de jeu intacte.

Mais, on l'a déjà répété plus haut. Le truc à Sony, c'est d'annoncer des jeux qui n'arriveront que dans un an minimum. Du coup, on a pu avoir le trailer de Last Guardian, c'ets à dire le troisième projet de la Team Ico. On a évidemment été très déçu de voir qu'il avait subi une fuite... Mais le trailer était rallongé de quelques phases in-game où le garçon héros du jeu devra fuir les soldats en armures. Il n'avait pas l'air d'être question de fantômes obscures comme Ico. Ca aurait dû être la claque du salon et ça a été gâché par cette fuite, c'est réellement dommage car le trailer nous montre un savoir faire maitrisé dans la poésie montré par la relation entre un garçon et une créature craint par tous les hommes tout en étant le dernier de sa race (= Last Guardian, dernier gardien) le tout soulevé par une musique très élancée, remplie de douceur très enfantine. Magnifiquement mis en œuvre ne serait-ce qu'en 2 minutes.

En revanche, la méga grosse annonce a été ceci : Final Fantasy XIV ! Il s'agira d'un MMO qui sera la suite spirituelle de FF XI. Par ce jeu, Sony montre aussi sa volonté de faire de sa machine, une console capable de porter des MMO s'inscrivant dans la lignée de The Agency, DC Universe Online ou le partenariat exclu avec NCSoft. On sait rien en fait de ce FF XIV et il sortirait soit disant en 2010 et ce en international (Jap, USA, France, Allemagne). Encore une fois : annonce d'un an minimum.

C'est donc encore un ensemble d'annonces PS3 très en avance qui est mis en avant et que l'on ne verra pas avant 2010. Ce genre de pratique atténue tout de même les attentes créées.

La PSP se relance Mais la PS3 n'était pas forcément la vedette de cette conférence. Kaz Hirai sortant subtilement la nouvelle PSP Go de petite taille, reluisante et aux formes doucement arrondies a fait éclat. Un re-design de qualité qui nous a été montré mais qui insiste sur sa cohabitation avec la PSP classique. Tout y sera numérisé et nous pourrons télécharger différentes musiques et vidéos du PSN ainsi qu'en accédant au contenu de notre PC à distance. On demandera quand même à essayer.

Cette PSP Go permet surtout de renflouer une ludothèque qui se tarit en nouveautés. Ce fût alors le grand retour de Gran Turismo Mobile qui viendra fêter la sortie de la console le 1er octobre. On en avait plus entendu parler depuis des années et le voilà prêt à sortir d'ici 4 mois. On nous a aussi montré le nouveau MGS qui intrigue énormément avec 4 Big Boss identiques insinuant du co-op en ligne. C'est aussi le retour de Jak & Daxter qui reste à convaincre quand même et semble bien parti pour être très classique... LittleBigPlanet sera d eretour aussi sur PSP avec possibilité de construire et partager en ligne ses niveaux. D'ailleurs le thème "Créer, joueur, partager" a été repris dans un nouveau PS3 où l'on pourra créer ses circuits de caisses et jouer à un jeu de course type Mario Kart de toutes pièces. Son nom est ModNation Racers.

Bref, la PSP se relance avec nouveaux jeux, nouveau design, nouveaux services et c'est assurément elle qui a été la vedette de la conf'. Ce qui, avouons le n'avait pas été le cas depuis son année de commercialisation...

La conférence de Sony a été très longue (2H contre 1H-1b0 pour ses concurrents) mais néanmoins très complète puisque tous les thèmes ont été largement abordés avec efficacité et ce, sans chiffres ennuyeux. On a finit avec la présentation du PS Motion comme attendu. A l'instar de Natal de Microsoft, ce n'en est qu'en phase de prototype mais la direction est sensiblement différente. Elle fonctionne dans un premier temps comme une Wiimote Plus mais selon les exercices montrés en direct (et non en vidéo) elle est très souple. La caméra PSEye sert de capteur et donc permet de capter la profondeur de champ. Le PSMotion a été montré comme une raquette de tennis, une épée, un arc, etc. La présentation restait évidemment primaire mais semblait intuitive. De plus, l'utilisation de la PSEye permet de combiner les qualités de capteur, ainsi que les qualités de caméra pour mélanger réel et virtuel (comme EyePet). Mais, tout ça c'ets bien beau mais reste en développement et ne sortira pas avant 2010 donc tant qu'on a pas de jeu utilisant un ou deux PSMotion, on ne pourra rien juger.

Nos avis perso

Comme chaque année, on va terminer le dossier par nos avis individuels et donc assez subjectif. Nos avis sur l'E3, en général, ainsi que les titres appréciés, l'annonce du salon ou la déception E3. Matthieu : "E3 réussi" E3 2008 : une déception ! Nintendo, Microsoft et Sony, tous les trois n’ont rien eu à nous montrer de bien intéressant. Très peu de concret, mais beaucoup d’attentes. Par contre pour se tirer dans les pattes, ça ils ont su le faire … Alors quid de cet E3 2009 ?

Malheureusement en plein partiels, je n’ai pu suivre de près que les conférences de chacun des trois constructeurs actuels de consoles. On commence donc par Microsoft ! Niveau software je retiendrai d’excellents titres comme Forza 3 qui s’annonce juste comme le concurrent sérieux de GT5, Alan Wake, Left for Dead 2 et Modern Warfare 2. Le reste manquait cruellement d’intérêt… une vidéo d’FFXIII, un peu de Splinter Cell qui peine à convaincre, un Halo 3 : ODST mou du genou qui est bien à la ramasse et enfin un teaser pour Metal Gear Rising qui ne nous apprend rien. Il y a eu du bon et du moins bon pendant cette conférence, mais globalement c’était plutôt convaincant. Niveau Hardware, comment ne pas retenir la fameuse caméra de la 360, le projet Natal ? Je reste néanmoins sceptique quant à l’intérêt de ce projet pour des jeux de grande envergure ainsi en ce qui concerne la précision de la bête. En effet, sans capteurs, sans rien, un temps de latence est quasiment obligatoire. Nous attendons donc de voir l’application que pourra en faire Microsoft par la suite. Je mise gros sur des Wii Sport-like ! On termine la conférence avec Monsieur Peter Molynneux qui nous dévoile une démo technique où une joueuse (si on peut appeler ça comme ça) interagit avec une IA représentée par un petit garçon nommé Milo. L’interaction étant assez poussée je trouve cela vraiment flippant. Pour conclure sur la conférence Microsoft, je considère qu’ils ont fait du bon boulot en nous présentant suffisamment de concret pour nous satisfaire.

Conférence Nintendo maintenant… sans commentaires. Je retiendrai juste Mario Galaxy 2. Cette conférence et cet E3 en général pour le constructeur/éditeur était sans intérêt.

Une demi-heure plus tard, c’est au tour de Sony. Alors là je ne peux m’empêcher de dire que c’est une réussite totale. Un peu plus de modestie dans les rangs de la firme, du concret, du lourd est annoncé. En commençant par la PSP Go, et une tripoté de jeux PSP à venir, parmi lesquels MGS : Peace, Motorstorm Artic Edge, Jack and Daxter, LBP, Resident Evil, Soul Calibur, Monster Hunter Freedom Unite… Je ne sais pas vous, mais moi ça me fait plaisir de voir cette console enfin bien exploitée ! Sur PS3 maintenant, là aussi il y a du lourd (enfin !) en plus des jeux multi-plateformes, la console de Sony accueillera prochainement les superbes Uncharted 2, MAG, Heavy Rain, God of War 3, GT5, Ico 3 ainsi que les inattendus FFXIV, Agent et Modnation Racers ! Cela respire la fraicheur, et ça fait du bien.

Il ne fallait cependant pas en rester là et proposer une réponse à Microsoft et son projet Natal. Sony a donc décidé de faire un mix entre ce qui se fait sur Wii et 360. Nous avons eu droit à une démo bon enfant qui a beaucoup fait rire l’assemblée et qui ne se prenait pas au sérieux. Néanmoins, c’est convaincant. Une caméra, un capteur représenté par un espèce de pad wii surmonté d’une petite boule et voilà, vous avez le projet de Sony.

Pour finir sur cet E3 et ces conférences, pour ma part, je considère que Sony ressort grand gagnant de Los Angeles. Il présente du concret, de l’exclusivité et de l’originalité. Néanmoins Microsoft et sa 360 ne sont pas en reste et nous avons encore pas mal à attendre de cette console (malgré ce que je pouvais penser après ces baisses de prix répétitives). Seul Nintendo n’a pas vraiment joué le jeu en présentant encore un fois des titres manquant cruellement d’originalité, en ressortant encore et toujours les mêmes licences, les mêmes suites … Globalement : E3 réussi !

Mes attentes :
- Last Guardian
- Metal Gear Solid : Peace Walker
- Uncharted 2


Mon annonce :
- Last Guardian (mais à cause de la fuite auparavant, ce sera Modnation Racers)


Ma décéption :
- Nintendo, en général

Ma grande absence :
- Gran Turismo 5

La Fouine : "E3 mécanique" Cet E3 était déjà plus vivant que les deux dernières années (que c'était dur), c'est donc une bonne chose. Ceci dit, le côté très standardisé est resté et l'aspect unique du show est toujours absent. Le salon malgré la présence d'hôtesses n'avait rien à voir avec l'ancien salon comme on l'avait prévu. Ce n'est pas surprenant, mais je déplore ce côté très mécanique dans la présentation des jeux. Dans les trois conférences principales, tout était enchainement rapide, sans travail de présentation ou de transition. D'un côté, il y a de la masse mais de l'autre c'était un peu fatiguant car manquant de rythme. Les vidéos ou démos s'enchainaient et avec ou sans applaudissements forcés (à quelques rares exceptions près), c'était pareil. Il y avait un aspect tout lisse qui est resté depuis 2007 et qui ne s'est absolument pas estompé avec de plus grands moyens. Quel intérêt que Spielberg, Cameron, les Beatles ou Tony Hawk ramènent leur fraise pour promouvoir une technologie comme on promut un dentifrice ???

Après, y a t-il eu de réelles annonces ? Tout était balancé en avance et donc c'est un peu dommage d'avoir eu des surprises gâchées (la plus grosse étant Last Guardian alias Ico 3), même si certains jeux inattendus étaient présent (Metroid, Forza 3 ou FF XIV).

La pseudo innovation était "l'avenir, c'est les pads à reconnaissance de mouvement"... Tu parles ! On a juste vu des prototypes. L'un où on mimait un lancement de balle ou de peinture et quand ça devenait compliqué on balançait une vidéo promotionnelle. Quant à l'autre, tout était en direct malgré un problème de calibrage évident mais restait sur des petits exercices. Alors l'avenir, il est encore bien loin... Ces annonces étaient des feux de paille donc on retiendra uniquement le software. Excepté la PSP Go, seule annonce hardware du show.

L'E3 est donc pour moi mitigé car très peu d'éditeurs ont joué le jeu de la surprise et de l'annonce. Seuls Konami et Nintendo ont balancé de réelles annonces même si elles sont issues de séries bien en place. C'est tout à leur honneur. Le reste, c'était du prévisible et les jeux où ont aurait dû être alléchés se sont retrouvés en "j'ai rien à dire mais j'essaie d'en foutre plein la vue". Là on a appris des trucs vraiment intéressants, c'était Old Republic de Bioware. D'ailleurs Bioware s'est attiré la meilleure couverture avec pas moins de trois gros jeux présenté (KOTOR Online, Mass 2 et Dragon Age). Bref, oui, pour la quantité. Non, pour la qualité.

Mes attentes :
- Mass Effect 2
- Uncharted 2
- Last Guardian


Mon annonce :
- Final Fantasy XIV


Ma décéption :
- Aliens VS. Predator 3


Ma grande absence :
- Le prochain Zelda Wii

Voilà voilà ! Le bilan est terminé. Comme on est un petit peu à la bourre, les autres avis persos viendront se compléter rapidement après. Dans l'ensemble on a quand même eu beaucoup beaucoup de jeux illustrés, dévoilés et joués, même si la classe d'antan a disparu pour de bon. Tout ça a semblé être une formalité... L'E3 n'est plus vraiment le grand show vidéoludique, mais un salon important. On espère que la GamesCon de Cologne, en août, relèvera le challenge du show, afin de ne pas tomber dans une routine même dans les annonces de jeux...

  • De l'action old-school exigeant
  • Très agressif
  • Level-design efficace
  • Ambiance pesante réussie
  • Très long
  • Plus accessible qu'un -Souls…
  • ...Mais bien moins maîtrisé et riche
  • Temps de chargement insupportables
  • Framerate insuffisant (malgré l'amélioration)
  • Une physique un peu étriquée
  • Votre PS4 peut techniquement proposer mieux
Gameplay :
Dir. Artistique :
Finition :
Originalité :
Plénitude :
11
11
12
08
08
10
Suite trop facile. N'exploite pas assez les bases du premier épisode.