Follow @PG_Birganj Tweet

Gargoyle's Quest

sortie en juillet 1990 sur Gameboy
écrit par Matthieu
édité par Capcom
développé par Capcom

Sorti au début de l'ère GameBoy, Gargoyle's Quest est une trilogie « spin-off » de la célèbre série de Capcom « Ghouls'n Ghost » mettant cette fois ci en scène Firebrand, le démon rouge qui vient sans cesse harceler Arthur dans ses aventures. Enfant, je n'ai jamais fini le jeu étant donné ma non connaissance de l'anglais et c'est près de 15 ans plus tard que j'ai décidé de me refaire le jeu bien décidé à le torcher !

L'arbre démoniaque

Je vous plante rapidement le décor, vous êtes Firebrand, un démon appelé pour sauver le royaume des Ghoules envahit par les « destructeurs » menés par le maléfique Breager. Et c'est à vous de rétablir l'ordre. Scénario bateau puisque ce sont des démons qui se battent contre des démons alors qu'on aurait plutôt aimé avoir un affrontement contre Arthur et ses hommes en trame de fond cela aurait été plus sympa. Mais qu'importe l'essentiel de cet excellent jeu n'est pas là !

Le titre s'inspire pas mal de Zelda II en alternant phase d'exploration sur la map du monde et phase de plate forme 2D par laquelle commence le jeu. Déjà ce qui saute aux yeux, c'est la réalisation tout à fait bluffante du titre qui se permet d'afficher des sprites énormes et pas mal de détails. Ensuite, ce qui frappe d'emblée c'est ce gameplay parfaitement équilibré qui propose des phases de jeu tout en verticalité et horizontalité épatantes. Firebrand peut sauter bien entendu mais également s'accrocher aux murs et voler un court instant (au début …).

Voilà pour ce qui est des bases des phases en 2D. Arrivé sur la map-monde les décors se font beaucoup plus ternes (oui oui sur gameboy on peut quand même le dire) et il n'y a absolument rien à faire si ce n'est quelques combats aléatoires pour récolter notre monnaie d'échange : des fioles. Il s'en suit ensuite l'arrivée dans un village qui vous permettra d'échanger ces mêmes fioles contre des vies et de rencontrer le chef du village qui vous demandera d'aller récupérer un item pour qu'il puisse ensuite améliorer votre attaque (crachat de boule de feu) ou vos compétences (augmentation de votre jauge de points de vie, hauteur de saut, durée de vol). Et c'est là que vous pourrez donc parcourir un nouveau donjon, les niveaux du jeu.

Et donc là où j'étais bloqué petit c'était à un moment où il fallait traverser un précipice qui s'avérait trop long pour notre durée de vol standard. Et là aucun objet dans un donjon (phase en 2D) n'était à récupérer. Il fallait en fait vérifier que dans chaque arbre de la world map ne se trouvait pas un item demandé par un chef de village… Assez regrettable comme phase qui en plus d'être longue ne présente aucun intérêt ludique. Le jeu se poursuit ensuite comme cela jusqu'à la fin mais en voyant son intérêt renouvelé à chaque fois par la découverte d'un nouveau pouvoir (tire glu qui permet de s'agripper aux piques).

C'est de la GB et pourtant…

… le jeu présente un sacré cachet qui n'est pas sans corrélation avec sa réalisation globale de très très bonne qualité pour de la GameBoy. De petits effets visuels viennent également titiller notre rétine (vent dans l'herbe, flamme qui danse au gré du vent, éclair qui vient déchirer le ciel) et ça, ça en jette. Les boss quant à eux possèdent des sprites assez énormes si bien que la GB peine à tout afficher et clignote très fréquemment (ce qui n'entache pas le plaisir de jeu). La bande son quant à elle n'est pas en reste puisqu'elle m'aura fait me souvenir pendant près de 15 ans d'un thème tout simplement sublime : celui de la map. Plus généralement les thèmes sont bons mêmes s'ils s'avèrent assez redondants pendant les combats aléatoires sur la map.

Mais ce qui fait la force de ce Gargoyle's Quest c'est véritablement son level design évolutif en fonction des comptétences acquise. Le plaisir de jeu, présent dès le début, est sans cesse renouvelé et on a vraiment envie de continuer cette aventure. On en vient même à oublier qu'on est sur GameBoy et qu'au bout d'un moment ça pique un peu les yeux.

Bien sur tout n'est pas parfait. Ainsi le jeu se termine très rapidement puisqu'il ne compte que 6 niveaux et possède certaines baisses de rythmes notamment pendant les phases sur la world map inintéressantes et pendant les combats aléatoires qui finissent par lasser. D'un point de vue technique cependant c'est un sans faute et ce que ça soit au niveau de la réalisation, du gameplay ou du level design, tout est parfaitement rodé.

Gargoyle's Quest se présente donc comme un jeu vraiment excellent qui possède une réalisation et un gameplay sans faille. L'univers fantastique dans lequel on baigne est maîtrisée ce qui permet au jeu de posséder une atmosphère singulière et de ne pas rougir de ses successeurs bien au contraire. En effet, il est assez drôle de remarquer que toutes les qualités de ce Gargoyle's Quest (notamment le level design, le gameplay et le fun) ne se retrouve pas dans un Demon's Crest.
Malgré une durée de vie un peu faiblarde et des phases typée « rpg » inintéressantes le titre de Capcom est un indispensable de la GameBoy qui fait encore son effet aujourd'hui ! A noter un sytème de password pour sauvegarder notre progression chose plutôt agréable lorsqu'on a pas envie de se faire le jeu d'une traite.

80%